Raanana, « la perle du Sharon »

96

Le 2 avril 1922, neuf membres du groupe « A’huza Alef-New York », quittent le quartier de Lilienblum-Herzl à Tel-Aviv à bord de deux chargements tirés par deux mules et un cheval. À quelques kilomètres de là, remontant légèrement vers le nord-est, ils atteignent leur destination sans se douter qu’ils sont à l’origine de la création de l’une des agglomérations les plus attractives d’Israël, Raanana.

Mais pour l’heure, les efforts et les projets se concentrent essentiellement sur le développement agricole de la terre qui s’avère être relativement fertile et irriguée. En 1931, l’implantation qui s’appelle encore « A’huza Alef-New York » compte près de 615 habitants vivant dans 182 maisons, selon le recensement réalisé par l’administration du Mandat britannique. En 1948, le village qui porte désormais le nom officiel de Raanana, littéralement « fraîcheur » en hébreu, rassemble déjà 3000 personnes. Aujourd’hui, l’histoire heureuse et mouvementée de la ville, qui se mêle aux événements de la création de l’État d’Israël, est présentée au Musée des fondateurs.

Située au sud de la région centre, Raanana est au carrefour de Tel-Aviv-Kfar Saba et Netanya-Ashdod. À la fin des années 1960, 8500 habitants y résident sur une superficie de 15 kilomètres carrés, et c’est seulement en 1980 que Raanana est officiellement reconnue en tant que ville.

Depuis l’origine, la municipalité est installée sur A’huza, la grande avenue centrale qui traverse la ville d’est en ouest, bordée de commerces, de restaurants et d’un centre culturel. Elle est abritée par la « Maison du Peuple », bâtiment construit en 1927 et financé par la Compagnie américaine en faveur de l’implantation juive en Israël. Elle est fortement marquée par la personnalité de Baruch Ostrovsky, son premier président du conseil. Né en Russie en 1890, immigré en Israël en 1912, il est maire de la ville de 1931 à 1955 et de 1957 à 1959. Tout au long de sa vie, il se consacre pleinement à l’édification et au développement de l’implantation. Il s’applique à créer les premières infrastructures industrielles afin de favoriser de nouveaux emplois pour les immigrants et les résidents.

Ville cosmopolite par excellence, Raanana, (70 782 habitants en 2015) accueille plus d’une vingtaine de nationalités. En se promenant sur l’avenue principale, il est fréquent d’entendre parler plusieurs langues. Ville d’accueil depuis de nombreuses années, pour l’alyah anglophone (Anglais, Américains, sud-Africains, Canadiens) et hispanophone notamment, Raanana est sur le devant de la scène dans les années 90 lors de la « déferlante russe ». Depuis près d’une dizaine d’années, ce phénomène s’illustre en particulier pour les francophones, en quête d’une ville bien cotée, répondant à leurs attentes, où il fait bon vivre. 

En effet, Raanana est une ville extrêmement bien localisée, centrale, rassurante et bien gérée, idéale pour la vie de famille avec de belles communautés, des établissements scolaires reconnus, de larges infrastructures, où déboucheront bientôt le train et le métro de Tel-Aviv.

Cette communauté urbaine rassemble aussi bien des résidents séculiers, présents en majorité, que des résidents pratiquants, juifs orthodoxes à traditionalistes, se répartissant dans la centaine de synagogues que compte la ville. L’offre éducative est en ce sens également variée avec douze écoles élémentaires, dix écoles secondaires et huit lycées ainsi que deux établissements d’enseignement supérieur, l’Open University of Israel et le Raanana College.

Au nord de la ville, le parc technologique de Raanana rassemble de nombreux groupes mondiaux, ainsi que des startups israéliennes. De l’autre côté de la ville, Microsoft et Amdocs ont choisi d’y installer leurs sièges sociaux respectifs. Des présences qui témoignent du dynamisme de la perle du Sharon…


L’AVIS DES AGENCES

LeMag’ a posé quatre questions à trois agences immobilières de Raanana.

1 – Parlez-nous de votre agence : Quand a-t-elle été fondée ? Quels sont ses points forts ? Quelle est sa spécialité ?

2 – Quelle est votre vision de l’immobilier à Raanana ? 

3 – Donnez nous trois raisons d’acquérir un bien immobilier à Raanana.

4 – Définissez en quatre mots forts Raanana.

HamoriaH 

1 – Avant tout HamoriaH n’est pas une agence, mais plus exactement un expert du secteur de l’investissement immobilier en Israël. Nos bureaux étant situés à Jérusalem, nous réalisons des investissements sur l’ensemble du territoire.

Notre vocation n’est nullement la recherche d’appartements ou de maisons répondant à une demande d’acquisition de particuliers, à prime abord.

HamoriaH se concentre uniquement sur des opérations immobilières ciblées pour des investisseurs souhaitant faire fructifier leur patrimoine.

Cela se traduit par le choix de projets qui se distinguent par des prestations de haut standing et une qualité de réalisation élevée, essentiellement par une optimisation maximale en terme d’investissement . Le cas échéant, nous ne réalisons ce type d’opérations qu’avec des grands promoteurs immobiliers connus et reconnus à l’échelle nationale, et ce afin de garantir et d’optimiser le patrimoine de nos partenaires. Et effectivement, il est de coutume que sur ces transactions se greffent des acquéreurs particuliers qui sont heureux de profiter d’avantages qu’ils n’auraient pas pu obtenir par un circuit classique. HamoriaH réalise également, en association avec ses partenaires, l’achat de terrains, l’obtention de permis de construire et la construction de biens habitables ou commerciaux, mais cela se fait généralement en circuit interne.

2- Raanana est une ville où le marché immobilier est en plein essor, la ville étant prisée par les communautés étrangères – particulièrement par les francophones. Bien qu’elle offre des commodités communautaires, scolaires et culturelles, est  proche de la mer (étant jouxtée par Herzliyya), et surtout à 30 minutes du cœur économique du pays : Tel-Aviv, les projets neufs y sont quasi-inexistants, si ce n’est sur le quartier de Neve Zemer, excentré au Nord-Ouest de la ville. En effet, au centre ville, l’ensemble des propositions d’habitation en immeuble ne sont que sur de l’ancien ou sur du Tama 38 (réhabilitation de vieux immeubles et ajout de deux étages).Certains de nos partenaires nous ont donc poussé à trouver des produits d’investissement sur des projets neufs, proches du centre ville.

Pour répondre à cette demande, nous avons mené de longues négociations pour aboutir à l’opération immobilière Concept-In Raanana.

3- Le seul fait d’acquérir un bien en Israël est une raison valable en soi. De surcroît, la demande étant supérieure à l’offre, les prix du neuf ne cessent d’augmenter. Enfin, Raanana, pour sa part, est forte de nombreuses communautés immigrantes, elle offre donc naturellement un mode de vie permettant une adaptation en douceur aux nouveaux arrivants.

4-

  • Dynamique
  • Centrale
  • Pluriculturelle
  • Communautaire

Batiim

1- Créée en 2013 par deux experts de l’immobilier en Israël ayant plusieurs années d’expérience dans ce domaine, l’agence Batiim, basée à Raanana, est devenue l’un des leader du marché immobilier israélien et a su s’imposer dans ce domaine en s’entourant d’une équipe dynamique et d’un réseau important de professionnels inhérent à l’immobilier comme les banques, avocats ou architectes qui vous accompagnent et vous aident dans la réalisation de votre projet d’acquisition. La notoriété de notre agence s’est bâtie sur le service, l’expertise et le professionnalisme.

2 – Raanana, réputée pour son bon vivre et son système éducatif, est la seule ville en Israël avec un immobilier en constante augmentation.

3 –

  • Sa situation : Surnommée “la perle du Sharon” , située dans le centre à 20 minutes de Tel-Aviv, entre Kfar Saba et Herzliyya, c est une région industrielle puisque les entreprises Microsoft, ainsi qu’Amdocs, Hewlett Packard et Texas Instruments sont tous représentées à Raanana.
  • Le niveau de vie élevé : la population de Raanana est principalement un mélange d’anglophones, de francophones , de sud-Américains et d’Israéliens
  • L’éducation à Raanana est une priorité, le niveau est considéré comme l’un des plus élevés en Israël, avec beaucoup de facilité d’intégration pour les nouveaux immigrants.

4 – Qualité de vie, éducation, familiale, multiculturelle !


Laurence Zemour

1- M​on agence a été créée il y a 15 ans, à Raanana. Nos points forts sont…le service personnalisé, l’accompagnement dans toutes les formalités et au delà (intégration, école, etc…). Nous sommes une agence digne de confiance et fidèle.​

2- ​L’immobilier à Raanana connait​ un petit ralentissement et un changement au niveau des produits recherchés. Si avant les produits de luxe étaient les produits les plus vendus et les plus demandés, aujourd’hui, il s agit surtout de biens dont le prix n excède pas les 3 500 000 shekels en  moyenne. Le marché se porte toutefois bien et je ne pense pas qu’il y ait une baisse significative des prix. Raanana a encore un bel avenir. La ville vient de fêter ses 95 ans et on la voit se développer de jour en jour.

3- Son niveau culturel et intellectuel, sa population (variée , milieu High-Tech), sa proximité du centre, son système éducatif et surtout sa propreté !​

4- Ville de pointe Ville culturelle et cosmopolite ;Ville en continuel développement ; Qualité de vie.