Après la série de secousses ressenties dans le Nord du pays du 4 au 8 juillet derniers, les discussions vont bon train tant dans les rues et les terrasses de café qu’entre les spécialistes en sismologie.
Tous s’accordent à dire qu’un « grand » séisme se prépare et qu’on ne peut absolument pas prévoir quand il va arriver, mais la définition du mot « grand » est très variable.

Pour le Dr Shapira, sismologue à l Université de Haïfa, il y a de grandes chances qu’il s’agisse simplement d’une longue succession de petits tremblements de terre sans conséquences et il rappelle les secousses ressenties à Tibériade en 2013, au Liban en 2008 et à Eilat en 1990. Mais ne pouvant évidemment pas le garantir, il conseille tout de même de mettre en place toutes les mesures de précaution tant en amont au niveau des infrastructures qu’en cas de séisme. Il précise que parmi les petites choses qui sont à notre portée et qui risquent de se révéler bien utiles, au cas où, figure la sauvegarde de tous nos documents importants, papiers d’identité, traitements médicaux, titres de propriété, sur une simple clé USB.

Tremblement de terre du 11 juillet 1927 en Israël. ©DR
Zone de Bet Shean, où les effets d’un ancien tremblement de terre sont encore visibles. ©DR

Pour d’autres spécialistes, tel Gili Shneher, on doit s’attendre à un événement de grande ampleur car notre pays étant situé sur la faille syro-africaine, il est propice aux séismes importants, comme le tremblement de terre de 1837 entre Safed et Tibériade, atteignant une valeur de 6.6 sur l échelle de Richter, et celui de 1827 vers la Mer Morte avec une valeur à 6.25.

Rappelons qu’une valeur de 5 représente une secousse 30 fois plus importante qu’une secousse de valeur 4 et que lorsque l’on atteint les seuils de 6 ou 7… les immeubles s’écroulent !

On compterait en Israël plus de 800 000 constructions non conformes aux normes sismiques et on estime au minimum à 300 000, les immeubles qui s’écrouleraient alors.  On parle d’ailleurs beaucoup dans la presse en ce moment de la mise en œuvre imminente d’un plan de construction de plus de 172 000 habitations provisoires dans le Nord du pays pour accueillir les populations en cas de nécessité.

En tout cas, petite ou grande ampleur, tous les spécialistes rappellent que la meilleure des préventions reste le renforcement des constructions, et depuis 2005, on constate effectivement un développement spectaculaire des programmes de renforcement des immeubles contre les tremblements de terre, programme appelé TAMA 38.

En réalité, il est facile de constater que si les caractères géologique et sécuritaire priment dans la présentation de ces projets, c’est aussi un moyen pour le gouvernement de remédier à la pénurie nationale de logements et une aubaine pour les promoteurs immobiliers.

Pour entrer dans le cadre de ce TAMA 38, programme dans lequel sont accordés des droits de construction supplémentaires et surtout deux étages d’appartements neufs au dessus de l’existant (construits puis vendus par le promoteur), les immeubles doivent répondre à certains critères selon la loi :

  • avoir obtenu un permis de construire antérieur à 1980 ou bien sa construction ne respecte pas la norme 413 ;
  • avoir plus de 2 étages ;
  • avoir plus de 400 mètres carrés habitables ;
  • être vérifiés comme non conformes par un ingénieur en bâtiment ;
  • 66% des copropriétaires doivent souhaiter entrer dans ce processus.

C’est ainsi que dans toutes les grandes villes d’Israël, on voit de nombreuses constructions dans les quartiers centraux et anciens. Dire que cela va baisser les prix des logements, certes non. Car non seulement les nouveaux appartements construits dans les étages supérieurs sont des logements luxueux, donc vendus très cher, mais de fait les appartements des étages inférieurs sont agrandis (en général, la loi permet 25 mètres carrés dont 12 de chambre sécurisée, et également 12 de balcon), et les immeubles sont remis au goût du jour avec ascenseurs et parkings, donc les prix continuent évidemment de monter.

Les investisseurs sont donc de plus en plus aux affuts de biens à vendre dans les immeubles éligibles au TAMA 38, et les prix montent avant même le premier coup de pioche !

Quoiqu’il en soit, rappelons les règles de base à adopter en cas de tremblement de terre :  Réagir vite

Dans un immeuble :

  • Sortir rapidement vers un endroit découvert
  • S’il est impossible de sortir rapidement, entrer dans la pièce sécurisée et laisser la porte ouverte
  • S’il n’y a pas de pièce sécurisée, sortir dans la cage d’escaliers de l’immeuble
  • S’il n’y a aucune pièce sécurisée et qu’il est impossible d’aller dans la cage d’escaliers, se réfugier sous un meuble lourd

À l’extérieur :
Rester dans un endroit découvert

En voiture : 
Couper le moteur et rester dans la voiture

À la plage :
Quitter la plage au plus vite de crainte d’un tsunami

Ah, j’ai oublié de mentionner que parmi les spécialistes qui s’expriment en ce moment, on entend également que Mashia’h est censé arriver lors d’un tremblement de terre…

Sources : Globes ,Ministry of Construction, Ynet, Kikar HaShabbat, Lawguide

Economie, Entreprenariat, Immobilier, Life Style, Droits et informations pour les nouveaux immigrants, Développement urbain, Reportages, Interview de personnalités, Enquête, Investigation, LeMag’ est un magazine axé sur les centres d’intérêt de la francophonie d’Israël.

Nous nous sommes entourés d’une équipe de journalistes professionnels afin que ce nouveau média représente une référence pour un public exigeant.

INFORMATIONS VÉRIFIÉES, REPORTAGES ORIGINAUX, ENQUÊTES SUR LE TERRAIN

LeMag’ est l’un des médias francophones les plus aboutis en termes de contenu rédactionnel. Son graphisme aéré et très documenté participe également à la réussite de ce média devenu incontournable au sein de la communauté francophone d’Israël.

Qualité et originalité sont les moteurs qui nous font avancer pour vous présenter un magazine unique en son genre.

Dec 6, 2018
S’il y a un point commun à tous les vendeurs de biens immobiliers dans le monde c’est bien le sentiment d’injustice qui nous envahit lors du calcul des frais applicables à une cession immobilière. Lire la suite sur LeMag.co.il.
Dec 5, 2018
Qui n’a pas entendu parler de l’étude présentée par un important réseau immobilier lors de son séminaire annuel mondial, mettant en évidence un écart incroyable entre les prix de l’immobilier dans 26 villes de pays différents ? Lire la suite sur LeMag.co.il.
Dec 5, 2018
Le 8 octobre dernier, la famille du sergent Ronen Lubarsky, tué par un terroriste pendant une opération près de Ramallah, a refusé d’assister au procès de son meurtrier, qui devait comparaître devant la Cour de justice militaire de Judée Samarie. Lire la suite sur LeMag.co.il.
Dec 5, 2018
Des pirates juifs ??? Et non, ce n'est pas une blague ! Au cours des dernières décennies, la découverte de plusieurs pierres tombales, dans l'ancien cimetière de Hunts Bay à Kingston (capitale de la Jamaïque), portant des marques inhabituelles au-dessus d’une écriture hébraïque, ont révélé un bien étrange secret. Sur ces tombes, les signes et lettres hébraïques sont surmontés de crânes et d’os entrecroisés, insignes propres à la piraterie. Des tombes marquées de la même manière ont également été découvertes à Bridgeport, aux Bahamas, et dans l'ancien cimetière juif de Curaçao. Certes, il est vrai que jusqu'à présent, rares sont les livres d'histoire ayant mentionné les exploits de pirates israélites. Pourtant, certains des flibustiers les plus connus et les plus respectés ayant sillonné les mers au cours des siècles précédents étaient … juifs ! Je vous vois déjà imaginer le mythique capitaine Jack Sparrow, personnage haut en couleurs campé par l’acteur Johnny Depp, dans la saga cinématographique Pirates des Caraïbes, affublé d’une kippa… Non, ces capitaines n'étaient pas les pirates redoutés tels que grimés par l'imagination populaire (parias et criminels attaquant les navires, les villes, en volant les gens de leur argent et parfois de leurs vies) ; beaucoup travaillaient pour la Grande-Bretagne, les Pays-Bas et d'autres puissances maritimes, protégeant les côtes et les mers de ces nations. D’autres sont délibérément partis en haute mer pour se venger de ceux qui les avaient trahis, eux et leurs familles, au cours de l’Inquisition. Bien que de larges pans de la vie de ces corsaires soient restés mystérieux, les historiens ont rassemblé certains détails permettant de retranscrire un aperçu d’un monde peu connu … celui des pirates juifs. Rétrospective. Lire la suite sur LeMag.co.il.
Dec 4, 2018
Après les missionnaires chrétiens, utilisant le prétexte du « dialogue interculturel», voici qu’en Israël même, un groupe musulman – Dar Assalam – fait du prosélytisme pour convertir les Juifs israéliens à l’islam. Été 2018, extérieur jour. Le soleil est en train de se coucher sur la baie de Tel-Aviv. Dans la cour d’une ancienne mosquée de la vieille ville de Yaffo, des dizaines d’hommes et de femmes pénètrent lentement. Curieusement, ce ne sont pas seulement des Musulmans qui se présentent, mais également plusieurs Juifs. Ceux-ci sont venus suite à un message publié sur Facebook annonçant « la première tenue d’une réunion à Yaffo visant à se familiariser en hébreu avec l’islam. Une occasion rare pour promouvoir le dialogue interconfessionnel et interculturel ». Lire la suite sur LeMag.co.il.